« Avant une orge d’hiver, je fais un labour anticipé au mois d’août, puis je réalise un passage de herse rotative pour faire un lit de semence, et je fais un faux-semis », explique Jérôme Garnier. Cette « vieille technique », qu’il utilise depuis quatre ans, diminue ainsi le stock semencier de la parcelle, avant le semis de l’orge. « J’ai beaucoup moins de vulpins à gérer ensuite », affirme-t-il. Un autre agriculteur du groupe Dephy a également adopté cette pratique, qui fait néanmoins peur à certains. « Si l’année est humide, il peut être difficile de remettre les pieds dans la parcelle après le labour », reconnaît-il.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé poursuit sa hausse

Les prix du blé progressaient jeudi 29 juillet 2021 en fin d’après-midi, sur fond de chantiers de récolte retardés et d’inquiétudes sur la qualité des grains.