Avant les herbicides et la révolution agricole des années 1950 et 1960, la prolifération des mauvaises herbes imposait des sarclages au printemps pour préparer la récolte principale, celle des « blés. » Une main-d’œuvre de femmes et d’enfants se constituait ainsi quelques revenus complémentaires. Les soins exigés par la culture répondaient autant aux impératifs de croissance des plantes...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !