Avec le Nivernais et le Berry, le Bourbonnais est l’une des provinces à avoir connu le plus de communautés familiales - également appelées « parsonneries » - en agriculture. Gaec avant l’heure, ces associations rassemblaient, pour exploiter le sol et élever le bétail, plusieurs générations et souvent plusieurs branches d’une même famille à « même pot et feu ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !