En dehors de l’impôt monétaire, les Français ont soutenu l’État en lui versant l’impôt du sang. Avant même la création d’un service militaire obligatoire, l’Ancien Régime a institué une première forme de recrutement, par tirage au sort, au sein des célibataires de vingt-deux à quarante ans : la milice. Dans les campagnes, l’opération n’avait rien de populaire.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
15%

Vous avez parcouru 15% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !