Avant l’arrivée du tracteur et la mécanisation, les moissons laissaient sur pied des chaumes, qui servaient aux plus pauvres. Depuis l’Ancien Testament, leur part était consacrée par les usages. Par une ordonnance de 1261, Saint-Louis défendait au petit peuple des campagnes son droit de « chaumage ». Juste après le glanage des épis restés au sol, femmes, enfants, vieillards venaient avec des râteaux ré...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !