C’était l’une des mesures phares prise le 7 mai dernier, pour faire face à la crise des marchés causée par le Covid-19. La Commission européenne a pourtant décidé, le 9 juillet, de suspendre toute présentation de demande d’aide au stockage privé de viande bovine congelée ou réfrigéré issue d’un animal âgé de huit mois ou plus, ainsi que des viandes ovine et caprine. « Cette mesure n’a pas eu le vent en poupe, estime Bruno Colin, président du conseil spécialisé “ruminants” de FranceAgriMer. En France, 350 tonnes de viande bovine ont été stockées, et 2 215 tonnes à l’échelle européenne. Les abatteurs ont montré leur volonté de rester prudents ».

Bruxelles estime qu’au regard de la situation des marchés, « il serait judicieux de mettre fin à l’octroi d’aides au stockage privé, et de fixer une date de clôture pour la présentation des demandes. »

Vincent Guyot