L’accord interprofessionnel rendant obligatoire la contractualisation écrite pour toute transaction commerciale de bovins vifs ou de viande bovine en label rouge vient d’être étendu, ce 20 décembre 2019, par décret du ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume.

La Fédération nationale bovine (FNB) et l’interprofession du bétail et des viandes (Interbev) ne manquent pas de saluer cette belle avancée. « La contractualisation obligatoire implique un engagement de tous les maillons de la filière, de l’éleveur de bovins labellisés au distributeur de viandes de bœuf label rouge », expose Interbev. « La règle est désormais fixée pour tous. Nous allons pouvoir, enfin, passer du temps des engagements à celui des actes. En label rouge, les pratiques commerciales du passé, privant l’éleveur d’une juste rémunération, n’ont donc plus lieu d’exister », renchérit Bruno Dufayet, président de la FNB. « […] Le “vendeur” devra proposer à son “acheteur” un contrat comportant, notamment, l’indicateur de coûts de production interprofessionnel, ainsi qu’un engagement ferme portant sur les volumes prévisionnels », complète la FNB.

Lucie Pouchard