Cet appel à garder les animaux dans les élevages est « malheureusement la seule option qu’il nous reste aujourd’hui », estime Bruno Dufayet, président de la FNB, dans un communiqué le 15 avril. Le syndicat, qui avait demandé le 29 mars au ministre de l’Agriculture « d’instaurer pendant toute la période d’état d’urgence sanitaire un prix minimal payé aux éleveurs...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
43%

Vous avez parcouru 43% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !