En proie à des difficultés économiques, la filiale de Terrena a annoncé, fin janvier, la fermeture prochaine de l’atelier de découpe et de transformation vosgien d’Éloyes (81 salariés, 9 060 t de viande bovine traitées en 2018), ainsi que celle de son usine du Mans (14 salariés, 4 000 t de viande bovine et porcine). « Nous perdons de l’argent, explique Elivia. Les investissements et optimisations opérés sur nos 15 sites ont permis de diviser par deux les pertes entre 2017 et 2018, mais il reste encore environ 10 millions d’euros à économiser. »

« La prestation de service pour des éleveurs pratiquant la vente directe représente environ 10 % de l’activité du site d’Éloyes et concerne 400 exploitations, souligne Philippe Mauchamp, conseiller à la chambre d’agriculture des Vosges. S’ils pourront retrouver une solution pour la découpe, il n’existe en revanche pas d’autre outil de fabrication de steaks hachés surgelés dans le Grand-Est. »

Elivia s’est engagé à poursuivre la prestation jusqu’en décembre 2019, sans surcoût. La reprise de l’outil pourrait être envisagée, à condition d’atteindre un niveau d’activité suffisant.

V. Scarlakens