«Cas de “francisation”, allégations relatives aux races, messages quant à l’origine régionale des animaux et signes de qualité utilisés de manière abusive­ » : voici les anomalies constatées par la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) pour les viandes bovine, ovine, porcine et de volaille.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
29%

Vous avez parcouru 29% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !