Les premières tomates bio françaises produites sous serres chauffées vont faire leur apparition sur les étals le 1er mai 2020. Le réseau Gab-Frab (1) de Bretagne affirme qu’elles « feront sans doute encore parler d’elles », même si elles ne sont produites que par « une infime partie des producteurs bio français. En 2020, le combat d’opinion contre le chauffage des serres continue. »

Pour rappel, le chauffage des serres en agriculture biologique a été autorisé par le Cnab (2), sous conditions, le 11 juillet 2019. Le comité national a, notamment, statué sur l’obligation d’utiliser uniquement des énergies renouvelables. Cette définition inclut (en plus de l’éolien, du solaire, de la géothermie…), les offres « vertes » d’électricité et de biogaz, et l’énergie fatale (chaleur de récupération issue d’un autre procédé, comme la valorisation énergétique des déchets, par exemple). Pour le réseau Gab-Frab de Bretagne, cette définition est trop large.

H. Parisot

(1) Groupements d’agriculteurs biologiques et Fédération régionale des agriculteurs biologiques.

(2) Comité national de l’agriculture biologique.