Après 10 hectares de betteraves bio en 2017, puis 150 hectares en 2018, Cristal Union poursuit le développement de sa filière sucre bio avec 450 hectares en 2019 et la certification de son usine de Corbeilles-en-Gâtinais, dans le Loiret, en septembre dernier. Elle prend une longueur d’avance sur ses concurrents français, notamment Tereos.

L’usine accueillera, à la mi-novembre, les betteraves bio de 58 adhérents de Champagne-Ardenne au sud de Paris, pour produire 3 000 tonnes de sucre bio.

Le rendement moyen attendu est de 40 à 50 tonnes par hectare qui seront payées 77 €/t à 16°S, auxquels s’ajouteront 300 €/ha pour ceux qui s’engagent à poursuivre. Le groupe s’appuie sur ses producteurs de luzerne bio, tête d’assolement stratégique pour nettoyer les parcelles. D’ici à deux trois ans, une seconde usine sera certifiée bio, certainement en Champagne-Ardenne.

Chantal Urvoy