Le relèvement du seuil de revente à perte (SRP), imposé par la loi alimentation, est entré en vigueur le 1er février. Les distributeurs ont désormais l’obligation de vendre tous leurs produits, même les produits d’appel de faible marge, à une valeur supérieure d’au moins 10 % à leur prix d’achat. Au micro de la radio France Inter, le 30 janvier, Didier Guillaume a précisé que...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
45%

Vous avez parcouru 45% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !