Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les pluies sèment le trouble

réservé aux abonnés

 - -->
Les prochaines céréales récoltées pourraient voir leurs poids spécifiques diminuer. © Claudius Thiriet

Les premières orges présentent dans l’ensemble de bons rendements. Mais si la qualité est pour le moment correcte, elle pourrait se dégrader.

Pas une région n’a été épargnée par les pluies quasi incessantes des dernières semaines. Les chantiers se déroulent en pointillé et, en ce début de mois de juillet, il y aurait en moyenne quinze jours de retard. « Certes, nous ne sommes pas sur une campagne précoce mais, à cette date, nous devrions être bien plus avancés », appuie un opérateur en Aquitaine.

Sur la moitié sud du territoire, les récoltes d’orge d’hiver et celles de colza sont en bonne voie avec, selon les zones, 30 à 80 % collectés. Les rendements des orges sont jugés plutôt satisfaisants. C’est notamment le cas dans le Sud-Ouest avec 50 à 60 q/ha et 65 à 80 q/ha en Rhône-Alpes.

« Avec 70 q/ha, nous avons été surpris par ces résultats plutôt bons et supérieurs à nos estimations, ajoute un conseiller en Vendée. Les pluies ont permis une bonne compensation par un bon remplissage du grain. »

Colzas irréguliers

Il y a davantage d’hétérogénéité pour le colza, qui a, entre autres, souffert de gel dans le Sud-Est ou a parfois été touché par l’orobanche dans les Charentes.

C.F et C.S.

Et la qualité ?

La qualité des céréales récoltées est moyenne à bonne. Notamment pour les orges brassicoles, avec des poids spécifiques (PS) proches des normes, une teneur en protéines et un calibrage qui affichent souvent des résultats corrects. Toutefois, les opérateurs restent inquiets pour les moissons à venir. « Les pluies des derniers jours l’ont certainement déjà dépréciée », estime-t-on en Midi-Pyrénées. Les PS pourraient baisser, le mitadin (blé dur) augmenter…, mais ce qui est le plus gardé à l’esprit, c’est la possible présence de grains germés.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé se détend un peu

Les prix du blé se rétractaient, le jeudi 16 septembre 2021 dans l’après-midi sur le marché européen, se maintenant à un niveau élevé, sur fond de production française légèrement en deçà des attentes.
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Nouvelle hausse du colza sur Euronext

Les prix du colza étaient en hausse ce jeudi 16 septembre 2021 après-midi sur le marché européen, au plus haut de l’année, porté par des tensions sur les bilans canadien et européen.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités

Cet article est paru dans La France Agricole

Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !