Indépendamment de la crise sanitaire et sociale, « la filière laitière ne peut pas se permettre de dévier du cap fixé par les États généraux de l’alimentation (EGA) », insiste Damien Lacombe, président de La Coopération laitière, le 3 septembre. Et pour cause, « le nombre de points de collecte a encore diminué de 7 % entre 2018 et 2019. Il faut continuer à...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
38%

Vous avez parcouru 38% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !