En avril 2020, l’AOP (1) Sunlait avait saisi le médiateur des relations commerciales agricoles, à la suite des différends rencontrés avec la laiterie Savencia. Il s’agit, en particulier, de la marche arrière opérée par l’industriel sur la formule de prix ayant fait l’objet d’un protocole d’accord en 2018, et des difficultés à mettre le contrat-cadre en conformité avec les dispositions de la loi Egalim.

Le 22 mars, Sunlait a annoncé la fin de la médiation, après dix mois d’échanges, sans accord à la clé. Les recommandations émises à l’issue de celle-ci apportent néanmoins une « grande satisfaction » à l’AOP, qui entend poursuivre les négociations.

Le médiateur met en avant un nécessaire « retour à un contrat équilibré » via l’utilisation d’indicateurs de marchés appropriés, et « la suppression des mécanismes d’ajustement automatique du prix payé aux éleveurs sur les prix pratiqués par les laiteries concurrentes ». Si le litige persiste, il signale avoir la possibilité de saisir le ministre de l’Économie. Sunlait se donne encore « quelques semaines » pour trouver une solution.

A. C.

(1) Association des organisations de producteurs de lait.