L’Organisation des producteurs de lait Grand-Ouest (OPLGO) et Lactalis ont signé un accord visant à accompagner la réduction de volume contractuel désirée par l’industriel, afin de limiter son exposition aux marchés volatils.

L’objectif de réduction annuelle de 2 % pendant trois ans porte sur le volume contractuel de l’organisation de producteurs. « C’est un premier pas vers la mutualisation des volumes », se réjouit Christine Lairy, la directrice d’OPLGO. La mesure est donc « indolore » pour les éleveurs, appelés à respecter leur volume contractuel actuel. Le repli du volume de l’OP passera par des prélèvements au moment des cessions de contrats.

« L’objectif de réduction affiché par Lactalis ne concerne pas que l’OPLGO, tout le monde doit jouer le jeu pour espérer voir le mix-produit de la laiterie évoluer favorablement à moyen terme », souligne Frédéric Epineau, le président de l’OP.

A. C.