Face aux difficultés de trésorerie des éleveurs de bovins allaitants, la Fédération nationale bovine (FNB) demande au gouvernement l’interdiction « d’acheter un produit agricole à un prix ne couvrant pas le coût de production de référence du vendeur », dans un communiqué le 15 février.

Couvrir les coûts de production

« Les interprofessions devront définir et diffuser ces coûts de production de référence pour chaque catégorie de produits », explique le syndicat, précisant que cette mesure devra s’appliquer à « l’ensemble des acteurs de la filière, y compris aux coopératives. »

Afin d’obtenir la bonne application de la loi EGalim, la FNB entend « aller plus loin » que le renforcement des contrôles promis par le ministre de l’Agriculture. « Nous allons saisir les pouvoirs publics de ces propositions, qui sont les seules à même d’éviter la disparition, à court terme, de notre secteur », rapporte Bruno Dufayet, son président.

Lucie Pouchard

Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

L’offre restreinte permet une bonne tenue des cours

Dans les races à viande, le commerce gagne en fluidité. En réformes laitières, après une semaine dédiée aux moissons, les disponibilités pour les abattoirs accusent une forte baisse alors que la demande reste régulière.