Enrayer la baisse des surfaces. Tel est l’objectif de l’étude stratégique sur la filière blé dur qui sera lancée en mars prochain. La sole est, en effet, passée de 507 000 ha en 2010 (le maximum historique) à 249 000 ha en 2020. Tous les bassins de production sont concernés. « Les producteurs sont aujourd’hui dans une situation économique difficile, souligne l’AGPB (1). C’est également l’ensemble de la filière, collecteurs, exportateurs de blé dur et fabricants de semoule et de pâtes, qui risque d’être déstabilisé par un manque de matières premières françaises et par une augmentation des importations de pâtes. » Cette étude stratégique sera pilotée par Intercéréales (interprofession), avec l’appui de FranceAgriMer, l’AGPB, le CFSI-Sifpaf (industriels) et constituera la base d’un plan d’actions pour sortir la filière du déclin.

I. Escoffier

(1) Association générale des producteurs de blé.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé poursuit sa dynamique de hausse sur Euronext

Le prix du blé était encore en légère hausse le vendredi 24 septembre 2021 après-midi sur le marché européen, après avoir cassé un seuil technique à la hausse, sur fond de demande internationale soutenue.