La Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) estime que la proposition de mettre en place une aide couplée à l’unité de gros bétail (UGB) dans le plan stratégique national (PSN) de la future Pac « fait sens ». Le syndicat déplore « que ce soit une difficulté pour les allaitants » et considère qu’il faut trouver un équilibre. La FNPL estime que les pouvoirs publics ont entendu certaines de ses demandes, mais qu’il faudrait aller plus loin.

Sur les écorégimes, « la mise en valeur d’un hectare, sur la biodiversité ou les emplois induits, n’est pas identique s’il y a des animaux ou s’il n’y en a pas », argumente Marie-Thérèse Bonneau, vice-présidente du syndicat.

Les producteurs de lait ont besoin « d’un signal positif », juge la FNPL, qui propose que les écorégimes amènent une « surdotation » pour le bien-être animal ou pour maintenir les animaux sur les hectares.

M.S.