C’est une procédure inédite à laquelle se livrent les institutions européennes : l’adoption en accéléré du volet agricole du projet de règlement omnibus, indépendamment de ses autres chapitres consacrés aux rouages budgétaires, dont les discussions traînent en longueur. Le Parlement et le Conseil européen ont donné leur accord. Malgré ses réticences, la Commission suivra...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
37%

Vous avez parcouru 37% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !