Les consommateurs sont-ils suffisamment informés au sujet des NPBT (1) ? Le 3 avril, un débat était organisé autour de cette question par Euractiv. Et les intervenants étaient unanimes : la question est davantage d’ordre qualitatif que quantitatif. Pour eux, les consommateurs montrent de l’intérêt pour les OGM au sens large, mais ne sont pas assez bien informés. En témoigne, par exemple, la faible résonance...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
37%

Vous avez parcouru 37% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !