Les représentants des différents maillons de la chaîne alimentaire (producteurs, transformateurs et distributeurs) ont rencontré le ministre de l’Agriculture le 28 juillet 2020. Si des améliorations ont été visibles lors des dernières négociations commerciales, le gouvernement estime que le compte n’y est toujours pas en matière de répartition de la valeur : « Les résultats ne sont pas encore au niveau des attentes. »

Poursuite des contrôles

Il a indiqué que des contrôles du bon respect de la loi par les services de la DGCCRF se poursuivraient en 2020. Par ailleurs, les prochaines négociations, qui débuteront à la fin de 2020, bénéficieront « d’un nouvel outil, avec les lignes directrices relatives à la mise en œuvre des indicateurs, dont la loi Égalim a prévu la prise en compte pour les contrats relatifs aux produits agricoles et alimentaires ».

Bertille Quantinet