Une quinzaine de manifestations et de rencontres avec des dirigeants de supermarchés ont fleuri dans plusieurs départements sur la semaine du 18 au 23 janvier 2021. Aux commandes, les sections départementales de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs, qui militent pour l’application de la loi Egalim.

La fin des négociations commerciales a motivé la mobilisation du réseau syndical autour des États-généraux de l’alimentation. En cause notamment, les demandes de déflation de la part de la grande distribution, alors que son chiffre d’affaires a grimpé de 1,8 % en 2020 et que les coûts de production augmentent, rappelle JA. Origine et prix des approvisionnements étaient au cœur des échanges avec les dirigeants de supermarchés. Joël Piganiol, président de la FDSEA du Cantal, a constaté une progression sur l’approvisionnement local, mais le considère encore insuffisant. Dans la Manche, « les magasins ont laissé entendre que leurs objectifs ne seraient pas de négocier à la baisse », a relaté un adhérent de la FDSEA. Prochaine étape, des rencontres similaires avec les transformateurs.

R. Borget