Pour la deuxième année consécutive, l’Union pour la sauvegarde des activités pastorales et rurales (USAPR) a appelé les zones qui subissent la prédation à afficher leur détresse en allumant un feu ou un phare dans la soirée du 15 septembre. Au total, trente-neuf feux ont été observés, dont quatre en Suisse.

En France, de nombreuses illuminations ont ainsi été aperçues dans les Alpes, le Massif central et dans l’Est. « Que l’on soit en front de colonisation ou en zones d’attaques, la détresse est la même, elle s’affiche unanimement », souligne l’USAPR.