Un second comité de suivi des relations commerciales, réunissant producteurs, industriels et distributeurs, s’est tenu le 16 décembre. Le contexte de hausse du coût des matières premières agricoles, comme des matières premières industrielles (emballage, logistique), rend les négociations compliquées, a indiqué à la presse le cabinet du ministre de l’Agriculture, à l’issue de la rencontre. Depuis début novembre, 115 contrôles portant sur la mise en œuvre de la transparence (informations sur la part et le prix de la matière agricole dans les produits alimentaires) dans les conditions de vente (CGV) entre fournisseurs et distributeurs, ont déjà été effectués. Les centrales d’achat nationales et internationales sont aussi dans le viseur de la DGCCRF (1). « Nous porterons une extrême attention sur les pratiques potentiellement abusives » de certaines plateformes, a martelé le cabinet du ministre.

M. S.

(1) Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.