Attendue de longue date, l’interprofession « Volailles de chair » est enfin sur les rails. « Son assemblée générale constitutive a eu lieu le 19 avril, et son agrément par les pouvoirs publics devrait intervenir d’ici la fin de l’année », a indiqué Jean-Yves Ménard, président du Comité interprofessionnel du poulet de chair (CIPC) lors des assemblées générales des différents comités avicoles à Angers (Maine-et-Loire).

Dotée d’un budget de 2,68 millions d’euros, la nouvelle entité sera présidée par Jean-Michel Schaeffer, président de la Confédération française de l’aviculture (CFA) et dirigée par Anne Richard, directrice de l’Itavi. Le bureau sera composé de 11 personnes, dont 6 représentants des collèges (accouveurs, producteurs, organisations de producteurs, fabricants d’aliments, abatteurs et restauration-distribution), quatre des comités avicoles (CIPC, Cidef, Cicar et CIP) (1) et un du Syndicat des labels avicoles (Synalaf).

Du côté des cotisations, « rien ne changera pour l’amont de la filière, mais l’interprofession appellera une cotisation « aval » qui devrait avoisiner 360 000 €, recouverte aux deux tiers la première année puis en totalité l’année suivante. Les comités cotiseront également. »

Huit commissions

La création de l’interprofession entérine des habitudes de travail déjà en place. « Sur les huit commissions définies, seules deux sont nouvelles », a rappelé Éric Cachan, président du Synalaf. L’une sera dédiée à la restauration collective, et l’autre consacrée aux « liaisons avec les ONG et les associations de consommateurs ».

Anne Mabire

(1) Comité interprofessionnel de la dinde française, Comité interprofessionnel du canard à rôtir et Comité interprofessionnel de la pintade.