Le gouvernement a publié, le 10 novembre 2020, la stratégie nationale de déploiement des produits de biocontrôle pour les cinq ans à venir. L’objectif est de « lever les freins » pour faire du biocontrôle une alternative aux produits phyto conventionnels. Le nombre de produits disponibles devrait ainsi doubler d’ici à 2025. Prévue dans la loi Egalim, cette stratégie apporte un soutien à la recherche, notamment chez les TPE-PME. Elle vise à simplifier la réglementation, afin de faciliter, par exemple, le recours aux pièges à phéromones (photo) et d’élargir les usages couverts par le biocontrôle. Elle prévoit aussi la formation des agriculteurs, ainsi que l’encouragement de la valorisation économique des pratiques agricoles ayant recours à ces solutions. La promotion au niveau de l’UE est également mise en avant, notamment dans le cadre du Pacte vert et de la stratégie « De la ferme à la fourchette ».

I.E.