«Depuis leur agrément en 2012, les organisations de producteurs (OP) se sont senties seules face aux industriels laitiers et ont manqué de moyens », dénonce l’association d’OP France Milkboard Grand Ouest et Normandie (FMB), dans un communiqué publié le 24 août. L’organisation pointe notamment du doigt la prise de décision unilatérale de certaines laiteries concernant le prix du lait.

« La lenteur de la Médiation » sur ces sujets « a contribué à placer les OP dans une forme de soumission face à leurs industriels. » Denis Jehannin, co-président de l’association d’OP, explique que « pendant que les industriels attendent les directives de la Médiation, les négociations sur le prix du lait ne reprennent pas. »

En vue de rééquilibrer le rapport de force, FMB appelle une nouvelle fois les producteurs à rejoindre une OP. L’association conseille également à ses pairs de « tout mettre en œuvre » pour assurer la facturation de leurs adhérents, au nom de la transparence et du suivi de l’application des recommandations des États généraux de l’alimentation.

A. Courty