Bel a ouvert le bal. Le 6 décembre dernier, l’industriel et l’Association des producteurs de Bel Ouest (APBO) ont officialisé un accord « pour une meilleure valorisation du lait ». Les 700 élevages de l’APBO devront assurer « une alimentation sans OGM des troupeaux laitiers et au minimum 150 jours de pâturage par an ». En contrepartie, Bel s’est engagé sur un prix de base moyen garanti...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
29%

Vous avez parcouru 29% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !