Ils étaient une vingtaine d’éleveurs à se retrouver, ce mercredi 24 mai au matin, devant le magasin E. Leclerc de Bressuire, dans les Deux-Sèvres, à l’appel des FRSEA et JA de Bretagne, Pays de la Loire et Nouvelle-Aquitaine. Simultanément, des collègues faisaient de même devant le Leclerc de Carhaix, dans le Finistère. Les syndicats ciblent plus particulièrement cette enseigne, qu’ils accusent de « bloquer toute revalorisation ».

« Nous avons rencontré le directeur du magasin, relate, désabusé, Gabriel Creuzé, le vice-président de la FDSEA de Vendée. Nous avons été bien reçus, mais comme d’habitude, ils nous écoutent mais ne nous entendent pas… »

E. C.