«Le Crésus de Lactalis » : voici le surnom donné par le Modef à Emmanuel Besnier, PDG du groupe laitier. Cette année, l’homme se hisse au huitième rang des fortunes françaises. En réponse, le syndicat dénonce le gouffre entre ces chiffres et ceux des revenus des éleveurs. « En 2016, 50 % des agriculteurs déclarent des revenus professionnels [annuels] inférieurs à 4 248 € […]. Les inégalités entre les éleveurs et les laiteries, les injustices sociales s’aggravent de plus en plus. »

« Lait français : le plus cher au monde »

« Le lait français est le plus cher au monde », a affirmé le directeur général de Savencia au Figaro. Ces mots ont fait grincer les dents de la Coordination rurale, qui répond par les données de l’Observatoire européen du prix du lait, montrant que le lait est à « 398 €/t aux États-Unis », contre « 340 € en France. » Attention aux comparaisons délicates des prix.

Marylou Bressand