«Etant donné la hausse du prix [du lait] de 25 % au cours du deuxième semestre 2016, il est un peu difficile de comprendre les fondements de la poursuite des manifestations de certains éleveurs laitiers », commentait Phil Hogan, le commissaire européen à l’Agriculture, le 23 janvier. Le matin même, le syndicat European Milk Board (EMB) protestait contre la vente des stocks d’intervention, en déversant de la poudre...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
28%

Vous avez parcouru 28% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !