C’est acté. La méthode Carbon Agri, développée par l’Institut de l’élevage (Idele), les interprofessions du lait et de la viande (Cniel, Interbev) et la Confédération nationale de l’élevage (CNE) a été labellisée par le ministère de la Transition écologique le 1er octobre. Les éleveurs bovins (lait et viande) vont être les premiers à pouvoir en bénéficier.

À partir du diagnostic environnemental CAP’2ER, utilisé dans les démarches « Beef Carbon » et « Ferme laitière bas carbone », la méthode Carbon Agri permet de quantifier les réductions d’émissions carbone sur une période de cinq ans renouvelable et de valoriser cette économie sous forme de crédits carbone (1).

Pour les éleveurs intéressés mais pas encore impliqués via un collectif local (laiterie, organisation de producteurs, centre de conseil…), l’association France Carbon Agri a lancé son premier appel à projets. Il est possible de signifier son intérêt sur le site internet de l’organisme (2).

Alexandra Courty

(1) Lire la France agricole n° 3818 du 27 septembre, p. 16 et 17.

(2) https://france-carbon-agri.fr/

Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Le recul de l’offre s’accentue

Dans le domaine des races à viande de qualité, le commerce est très calme face au recul des ventes dans la boucherie traditionnelle, mais les faibles disponibilités se montrent favorables à la fermeté des prix. En réformes laitières, la décapitalisation commence à impacter sérieusement l’activité des industriels de la viande. La concurrence entre les abattoirs joue en faveur de la montée des prix.