L’association Institute for Agriculture and Trade Policy (IATP) accuse certains groupes agroalimentaires européens, spécialisés dans le lait et la viande, de négliger ou d’instrumentaliser la cause du bas carbone. Parmi les vingt entreprises étudiées en détail par l’IATP, « seulement dix se sont fixées des objectifs climatiques, et moins encore visent la neutralité carbone ». Et quand bien même, les promesses restent « incertaines » et « reposent majoritairement sur l’action des agriculteurs », relève le rapport publié le 13 décembre.

En France, l’engagement de Danone est jugé « décevant », quand Bigard et Lactalis sont épinglés pour leur manque de transparence. L’IATP espère voir l’arsenal législatif contraindre davantage les industriels. Car « les initiatives volontaires se multiplient », sans « avoir à rendre de comptes », quitte à devenir des « plateformes de greenwashing ».

A. C.