«Nous avons pris la décision de mettre un terme à nos relations », peut-on lire dans la lettre de Lactalis. Les éleveurs ayant témoigné dans l’émission « Lactalis : le beurre et l’argent du beurre », diffusée en octobre sur France 2, ont ainsi appris que leur contrat était rompu. « Les producteurs ont montré leur désaccord sur la politique de Lactalis, commente Michel Nalet, le porte-parole de l’industriel. Quand il y a un dénigrement global de l’entreprise et de ses produits, il est impossible de maintenir une relation contractuelle durable. » « Je ne pensais pas qu’ils oseraient le faire », répond l’un des producteurs à l’AFP, qui craint de ne pas retrouver une nouvelle laiterie. « Nous avons été mis dans la boucle comme repreneur potentiel. On étudiera le dossier, si nous avons une demande des éleveurs », commente Emmanuel Vasseneix, PDG de la Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel. Les syndicats et le ministre de l’Agriculture ont vivement critiqué la décision de Lactalis.

Marylou Bressand