La Stabiliser est une race allaitante issue d’un croisement quatre voies entre les races angus, hereford, simmental et gelbvieh. « C’est une race herbagère et précoce, un profil que ne présentent pas les races françaises, fait valoir Philippe Sibille, directeur de la coopérative Elitest, lors d’une réunion d’information organisée par Bovinext, le 4 septembre à Laxou (Meurthe-et-Moselle). Elle s’adapte bien aux attentes des consommateurs en termes de taille des morceaux (plus petits), de tendreté et de goût (persillé). » Parmi les participants, des curieux mais aussi des éleveurs à la recherche de rentabilité et de gain de temps. « Nous recevons de plus en plus d’appels d’éleveurs qui souhaitent s’orienter vers de nouvelles races », rapporte Damien Tiha, président d’Elistest. La coopérative, l’organisation de producteurs Apal’et la chambre régionale d’agriculture ont créé l’association Bovinext pour adapter la production bovine à un marché en pleine mutation. L’introduction de la race Stabiliser est son premier chantier.

Valérie Scarlakens