« Les professionnels s’attendent à faire un constat de recul des ventes », s’alarme le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (Cifog), dans un communiqué publié mercredi 15 janvier. Raison invoquée : l’application du plafond de 25 % de volumes vendus sous promotion en grande surface, conformément à la loi Alimentation.

Le Cifog demande une adaptation de la loi « applicable aux produits relevant d’une forte saisonnalité et/ou issus de production bénéficiant d’une solide indexation des prix à travers des mécanismes de contractualisation entre producteurs et transformateurs ». Concrètement, il s’agirait d’exclure foie gras, magrets et confits de l’encadrement des promotions.

« En pleine période de négociations sur les accords commerciaux pour 2020 avec la grande distribution, il y a urgence à obtenir un aménagement rapide », insiste le Cifog.

V. Guyot