La Fédération française des commerçants en bestiaux (FFCB) a levé son appel à la grève le 8 novembre, au lendemain d’une réunion avec Coop de France, la Fédération nationale des producteurs de lait, le Syndicat de la vitellerie française, et la DGAL. Les acheteurs ont obtenu que, dès à présent, les éleveurs leur fournissent systématiquement une attestation de désinsectisation des petits veaux.

À moyen terme, la FFCB affirme « sa volonté d’une démarche commune avec l’ensemble des acteurs de la filière pour obtenir la vaccination généralisée du cheptel contre la FCO, lorsque les éléments concernant la mise en place de la nouvelle loi de santé animale seront connus ». Ce devrait être le cas en mars 2019. « Les accords bilatéraux sont temporaires, rappelle Gérard Poyer, le président de la fédération. Il est probable que la nouvelle loi mène à leur suppression. » Côté broutards, la FFCB recommande que seuls les animaux valablement vaccinés contre la FCO fassent l’objet d’exportations.

Valérie Scarlakens
Votre analyse du marché - Veaux

Les prix restent sous contrôle

Face à la hausse de leurs coûts de production, les intégrateurs cherchent à garder la main sur le prix des veaux laitiers. Sans réelle concurrence émanant du marché espagnol, également contraint par la hausse des aliments, les cours ne bougent pas malgré le recul de l’offre.