« Après un maintien des investissements en 2018, la tendance est à une accélération, portée par un bon contexte de filières, mais aussi par une adaptation à de nouveaux besoins comme le bio », a expliqué Jean-Christophe Roubin, directeur du marché de l’agriculture du Crédit agricole, lors du Space, le 10 septembre à Rennes.

Les crédits attribués aux agriculteurs par la banque l’an dernier s’élèvent à 7,3 milliards d’euros. Un montant stable pour la cinquième année consécutive (+ 0,37 %). Sur le plan national, le début de l’année 2019 est marqué par une forte reprise d’activité (+ 10,8 % par rapport aux six premiers mois de 2018), particulièrement en Bretagne (+19,4 %).

La dynamique est bonne en lait, avec des investissements visant à améliorer les conditions de travail, malgré des marges réduites par la hausse du coût de l’énergie et de l’alimentation. Même si la production porcine se porte mieux grâce à la demande chinoise provoquée par la peste porcine africaine, les sollicitations de crédit redémarrent doucement, avec des projets dans l’engraissement, notamment.

Isabelle Lejas