Le 9 juin 2020, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) votait dix-neuf préconisations pour favoriser l’installation et accompagner les transmissions. Si les syndicats agricoles ont salué l’ensemble du travail et rappelé l’importance du sujet, certaines propositions n’ont pas manqué de les faire réagir. Les syndicats majoritaires, l’APCA (1) et la FNMA (2) soulignent de « fausses bonnes solutions inquiétantes », telles que l’augmentation du seuil d’accessibilité de la DJA (dotation jeune agriculteur) à cinquante ans. Cette mesure « risque de profondément diluer l’enveloppe dédiée », soulèvent FNSEA et JA. La Coordination rurale s’élève contre le modèle coopératif mis en avant par le CESE, qui prive les jeunes « de toute capacité de réflexion » et porte « atteinte à leur liberté d’entreprendre ». Ce rapport a été remis aux parlementaires, y compris européens, ainsi qu’au ministre de l’Agriculture.

A. Gambarini

(1) Assemblée permanente des chambres d’agriculture. (2) MSA et Groupama.