En l’espace de deux mois, les cotations européennes de poudre maigre et de beurre ont chuté de, respectivement, 650 et 500 €/t, se rapprochant dangereusement de leur seuil d’intervention. En avril, le décrochage s’accélère. La valorisation beurre poudre du lait devrait bientôt tomber en dessous de la barre des 200 €/1 000 l, de quoi plomber la facture de lait des producteurs français.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
22%

Vous avez parcouru 22% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !