L’Inrae (1) a divulgué, le 9 juin dernier, son rapport sur l’évaluation économique des alternatives au glyphosate en grandes cultures. Il en ressort que le travail du sol est le principal levier pour se passer de l’herbicide. L’impact en termes de coût économique est d’autant plus faible que le le labour des parcelles est fréquent, voire systématique. « Les surcoûts varient de près de 80 ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
42%

Vous avez parcouru 42% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !