C’est un rendez-vous de rentrée : l’association de consommateurs Familles rurales a présenté, le 24 août 2017, les derniers résultats de son observatoire estival des fruits et légumes. Verdict : le prix du panier moyen a baissé de 8 % pour les fruits et de 7 % pour les légumes par rapport à 2016, soit des tarifs moyens de, respectivement, 3,76 €/kg et 2,14 €/kg (contre 4,10 €/kg et 2,30 €/kg l’an passé). Les abricots, pêches, cerises, pommes de terre et courgettes sont les plus impactés.

+ 18 % en dix ans

Cette baisse générale est à relativiser, car elle fait suite à une année 2016 record durant laquelle Familles rurales a observé des envolées tarifaires de 18 % pour les fruits et de 10 % pour les légumes. « On peut donc penser à un rattrapage naturel cette année », commente Dominique Marmier, président de l’association.

Ce phénomène de yo-yo n’est pas nouveau. Depuis 2007, l’observatoire constate « une grande valse des prix », avec des écarts allant jusqu’à 40 % pour un même produit (notamment pour la sensible cerise, ou la fraise, qui atteint son record de prix en 2017, à 7,85 €/kg). Au final, si le prix des légumes n’a augmenté que de 7 % en dix ans, celui des fruits a progressé de 18,6 %. Soit six points de plus que l’inflation sur la même période.

Alain Cardinaux