Le syndicat grandes cultures de la Coordination rurale a lancé plusieurs pistes pour tenter de mieux valoriser les productions agricoles, lors de son premier congrès le 28 janvier, à Saint-Quentin (Aisne). Le statut de coopérative peut en constituer une. « Beaucoup d’entre elles se sont éloignées de leurs fondamentaux », regrette Xavier Hollandts, de Kedge Business School. Pour lui, une meilleure gouvernance leur permettrait...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
55%

Vous avez parcouru 55% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !