Certains exploitants qui subissent des dommages économiques à cause de la crise peuvent prétendre, sous conditions, à une baisse de charges sociales pour 2020. Il s’agit des personnes dont l’activité principale implique l’accueil du public et qui ont dû fermer leur établissement à la suite d’une décision administrative, celles dont l’activité principale fait partie des secteurs les plus impactés par la crise sanitaire (tourisme, restauration, activités équestres…), ou des secteurs qui dépendent directement de ces secteurs très touchés (culture de plantes à boissons, culture de la vigne…) et qui ont subi une perte de chiffre d’affaires conséquente. Elles peuvent opter pour une baisse forfaitaire de leurs cotisations ou pour l’assiette « nouvel installé » comme base de calcul de leurs charges sociales. La demande se fait via un formulaire sur le site de la MSA.

B.Q.