La salle était comble, jeudi 16 mai, lors de la présentation du dernier rapport de l’OPECST (1), qui ne portait pourtant pas spécifiquement sur le glyphosate mais sur l’indépendance et l’objectivité des agences d’évaluation. L’OPECST s’est concentré sur l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) en France et en Europe,...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
41%

Vous avez parcouru 41% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !