Le premier comité de suivi du plan de réduction des produits phytosanitaires et de sortie du glyphosate a réuni, le 23 mai, le ministère de l’Agriculture et les interprofessions. Politiques et professionnels se réclament mutuellement davantage de concret. À l’issue de la réunion, le ministère a indiqué que les interprofessions « ont été appelées à proposer des engagements concrets et objectiver les avancées à l’échelle des exploitations d’ici à l’été ». Intercéréales a pour sa part indiqué, au lendemain de sa participation, attendre « une cohérence des politiques publiques et une clarification des mesures d’accompagnement ».

Le ministère a également réaffirmé son objectif de réduction de 50 % à l’horizon de 2025. Il a souligné l’importance de la prévention et de la surveillance, citant l’allongement des rotations, la diversification, le recours aux variétés résistantes, et l’emploi d’outils détection. « L’utilisation des produits phytosanitaires restera cependant nécessaire dans certains cas, mais devra se faire en dernier recours », juge-t-il dans son communiqué.

H.P.