Dans un communiqué du 9 novembre, l’Union européenne a annoncé la mise en place de « droits de douane sur 4 milliards de dollars d’exportations américaines ». Ces sanctions avaient été autorisées en octobre par l’Organisation mondiale du commerce, dans le cadre du litige opposant Airbus à Boeing. Elles sont rentrées en application le 10 novembre.

Les produits visés incluent tous les modèles d’avions de Boeing, taxés à 15 %, mais surtout des produits agricoles et agroalimentaires, taxés à 25 % : tabac, patates douces, blé, huiles végétales, arachides, noix, fruits, jus, alcools forts, chocolat, café, fromages… Des biens manufacturés, comme les tracteurs, sont également concernés, et taxés à 25 %.

Le commissaire européen à l’Économie a néanmoins signalé avoir appelé les États-Unis « à accepter que les deux parties abandonnent leurs contre-mesures existantes afin [de pouvoir] tourner la page. Retirer les taxes serait gagnant-gagnant ».

R.B. avec l’AFP.