L’Assemblée permanente des chambres d’agriculture (APCA) a annoncé, le 23 décembre, le décès accidentel de Claude Cochonneau, son président, survenu la veille sur son exploitation. Ses deux gendres n’ont pu le réanimer, alors qu’il travaillait sur une installation électrique. Il avait soixante-deux ans.

Réélu le 20 mars 2019, Claude Cochonneau présidait l’APCA depuis 2016. Il était également, depuis 1995, à la tête de la chambre d’agriculture des Pays de la Loire. Installé dans la Sarthe, il exploitait 75 hectares en polyculture, avec un élevage porcin et une production de vin AOC coteaux-du-loir à Marçon, dont il fut maire de 2001 à 2014. Il s’engagea dans le syndicalisme dès 1982 au sein de JA, avant de devenir administrateur et vice-président de la FNSEA.

Le ministre de l’Agriculture lui a rendu hommage dans la matinée suivant l’annonce de son décès. « Claude Cochonneau aura été un interlocuteur de confiance, un homme de dialogue, de compromis, de construction, afin de continuer à moderniser le réseau des chambres au service de la transition agroécologique », a déclaré Didier Guillaume.

Alexis Marcotte